Les phases de demande de permis de construireavec le bureau d’études ES2P à Nantes

La phase avant projet définitif

Pour le Dossier Permis de Construire, l'Architecte établit les documents graphiques et pièces écrites requises par l'administration.

La mise au point de l'avant-projet définitif (APD) permet d'arrêter les caractéristiques du projet. Établis à l'échelle de 1/100e (1 cm/mètre), les documents comportent les plans de tous les niveaux, les élévations (façades) et les coupes nécessaires à la bonne compréhension du projet. À ce stade, les dimensions des ouvertures sont déterminées et les matériaux sont confirmés. Une notice décrivant les matériaux et les équipements techniques de la future construction vous permet de mesurer le niveau de prestation prévu. Après la mise au point de l'avant-projet définitif, l'architecte peut préparer l'ensemble des documents nécessaires à une demande d'un permis de construire.

La phase "Projet"

La phase « Etudes de Projet de Conception Générale » permet de définir le projet dans le détail, avec les conditions de mise en œuvre des matériaux, l'implantation des éléments techniques et structurels. Toutes les spécifications sont regroupées dans un « descriptif » et des documents graphiques à l'échelle 1/50, constituant le Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) de l'ouvrage.

Après obtention du permis de construire et l'accord du client, l'architecte assure la conception technique. Ce dossier comprend les documents graphiques (plans, coupes et élévations) généralement à l'échelle de 1/50e (2 cm/mètre), représentant l'ensemble des éléments nécessaires à la bonne compréhension, par les entreprises, des techniques à mettre en œuvre. Les pièces graphiques sont accompagnées d'un descriptif définissant avec précision les prestations prévues, du choix de la structure au type de robinetterie. Ce document permet de connaître avec précision l'ensemble des produits mis en œuvre et les performances attendues.

Pour l'approfondissement du projet, l'architecte peut réaliserune étude thermiquebioclimatique prenant en compte les apports solaires et les apports internes. Elle détermine les techniques et matériaux utilisés suivant leur bilan énergétique durant leur cycle de vie et leur impact sur l'environnement et sur la santé. L'estimation du montant des travaux peut aussi être étendue à l'estimation du coût global intégrant dépenses énergétiques, dépenses d'entretien et une évaluation des impacts globaux du projet.

Le bureau d’étude de Structure est amené à réaliser des plans PRO qui sont des plans de principe presque définitifs avec les sections des différents éléments constituant la structure du bâtiment.

La phase "Etude sismique"

L’architecte est censé concevoir le projet de manière à obtenir un bâtiment de type sismiquement simple mais ce n’est toujours pas aussi fréquent que cela.

La phase « Etude sismique» permet de vérifier si le bâtiment est compatible avec les règles sismiques en vigueur selon sa localisation géographique et sa forme générale. Il convient de se reporter aux règles PSMI et/ou Eurocodes, pour déterminer si le projet est éligible à ces règles. Si le bâtiment est éligible, le projet ne nécessite pas d’étude complémentaire, Dans le cas contraire, il convient de réaliser une maquette numérique en 3D dans un logiciel de calculs et de le soumettre à plusieurs dizaines de modes sismiques à des fréquences différentes. C’est la SMS : la simulation Modale Spectrale. Après cette étude, on rédige un rapport pour confirmer que le projet répond aux normes sismiques aux Eurocodes.
Seul un bureau d’étude ayant cette formation est capable de réaliser cette phase d’étude bien spécifique et très technique.

Plan Pro